« L’essentiel n’est pas de vivre, c’est d’avoir une raison de vivre ! »

« L’essentiel n’est pas de vivre, c’est d’avoir une raison de vivre ! »

Les gens heureux aiment être actifs et relever des défis. Ils s’inquiètent peu pour l’avenir.

Cette attitude contraste avec celle des gens qui n’ont pas de buts dans la vie et qui se contentent de la routine quotidienne. Les jours passent sans que le lendemain soit très différent ou meilleur que la veille.

Une vie, on n’en a qu’une seule. Elle est trop courte et trop précieuse pour ne pas en profiter !

Se donner des buts contribue à avoir une bonne qualité de vie et une bonne santé.  Une vie heureuse ne s’obtient que si on le désire vraiment. Cela donne un sens à la vie. Encore faut-il que les objectifs à atteindre soient clairs, précis et réalisables.

Mario Dutil ne se serait jamais lancé dans l’escalade de montagnes sans s’être, au préalable, fixé des objectifs. « Je carbure aux défis, dit-il. Il ne faut surtout pas me dire qu’une chose est impossible. Ça va me motiver à chercher par tous les moyens à faire tomber les barrières. »

Ce qui caractérise les gens persévérants, comme Mario Dutil, c’est leur capacité de continuer à avancer avec un pas assuré dans la voie qu’ils ont choisie, malgré les dangers qui jalonnent la route.

La visualisation et l’imagerie mentale sont parmi les techniques qui peuvent aider à atteindre les objectifs visés. Lorsque vous les visualisez, vous vous en rapprochez, car votre cerveau assimile ces informations. Vous augmentez ainsi vos chances de réussite.

Dans son livre La Sagesse du Plaisir, Daniel Chabot compare le cerveau « …à un ordinateur qu’on peut programmer. La visualisation est une technique de programmation. La visualisation conçoit l’action à l’avance… »

Faire des plans, les préparer, les agencer et les organiser, c’est stimulant et enthousiasmant pour Mario Dutil. Pendant les jours, les semaines ou les mois passés à les accomplir, les concrétiser et les réaliser, les soucis de la vie prennent moins d’importance! Quand on réussit, quand les efforts aboutissent, c’est la joie complète !

Comme Mario Dutil, prenez le temps de réfléchir, de bâtir des projets. Il s’agit d’un très bon moyen pour avancer, progresser, se motiver et se dépasser !

On n’est jamais trop jeune ou trop vieux pour réaliser des exploits. La preuve, le skieur et alpiniste japonais Yuichiro Miura, a atteint le sommet de l’Everest, en 2008, à l’âge vénérable de 75 ans.

Par Jean-Philippe Perreti Ultimatum Media

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s