Escalade : Breithorn

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Cloudy Volcano

Cloudy Volcano

Le Breithorn (littéralement Corne large) est une montagne du massif des Alpes valaisannes, à la frontière entre la Suisse (canton du Valais) et l’Italie (Vallée d’Aoste).

Le Breithorn possède cinq sommets principaux : le Breithorn occidental qui culmine à 4 164 m d’altitude, le Breithorn central à 4 159 m, le Breithorn oriental à 4 139 m, le Breithornzwillinge à 4 106 m et le Roccia Nera à 4 075 m.

Il est considéré comme le 4 000 le plus facile des Alpes car un téléphérique « pose » les alpinistes au Petit Cervin, à 3 820 m d’altitude.

Le Breithorn est le sommet de plus de 4000m le plus facilement accessible en Suisse, puisqu’il ne demande que quelques 300m de dénivelé au skieur-alpiniste. Mais attention, facilité physique n’équivaut pas à facilité technique. Maint skieur inexpérimenté s’est retrouvé emprunté par un passage verglacé sur cette courte montée, et si très peu d’accidents sont à déplorer en dépit de la fréquentation prohibitive, c’est peut-être aussi dû à la peur salutaire qu’inspire un ski qui dérape sur une arête aérienne.

Le Breithorn est généralement pisté, et il serait peu intéressant s’il n’était pas si proche: il est là, accessible, alors pourquoi s’en priver ? Il en va tout autrement de la Roccia Nera, rarement gravie skis aux pieds, plus souvent descendue, mais déjà d’une raideur plus que respectable. La montée est également très courte (300 m); la descente n’est pas extrême, mais la chute est très vivement déconseillée.

La descente sur Zermatt se fait par le Schwärzegletscher auquel on accède depuis le Schwarztor. Avec l’assèchement général des glaciers, cette descente devient de plus en plus difficile : l’itinéraire n’est pas évident, et s’y retrouver sans traces par temps de brouillard peut devenir très difficile et exiger les capacités d’un guide pour trouver un chemin praticable. A l’arrivée sur le Gornergletscher, les problèmes ne sont pas terminés, car la langue frontale du glacier est souvent en glace et de plus est assez escarpée. Là encore, la chute est déconseillée, d’autant plus qu’elle se terminerait dans des rochers. Le reste de la descente sur Furi ne pose pas trop de problèmes.

Situation : Station supérieure du télécabine du Petit Cervin, Zermatt.

Difficulté, altitude : PD+ pour le Breithorn (4164 m), D- pour Roccia Nera (4075 m), AD pour le Schwarzberg Weisstor.

Horaire : 6 à 8 heures, globalement

Matériel :

Peaux de phoques, couteaux, corde, crampons, vis à glace.

Période favorable :

Février à mai, parfois juin

Itinéraire de montée :

De la station supérieure du télécabine du Petit Cervin (3758 m), se diriger par un large mouvement tournant le long de la courbe de niveau vers le pied du Breithorn que l’on escalade d’abord à l’aplomb du sommet, puis progressivement en obliquant vers la gauche au gré de la pente par l’arête ouest.

Redescendre sur les traces de montée, en se dirigeant toutefois vers une arète de rocher en provenance du sommet 4159m du Breithorn. En essayant de perdre aussi peu d’altitude que possible, gagner le pied de la Roccia Nera, qui forme l’extrémité Est du massif du Breithorn; on visera un petit promontoire près duquel est construit le minuscule bivouac Cesare et Giorgio (de Cesare Volante et Giorgio Rossi, deux alpinistes italiens; après tout, on est en Italie, maintenant !). Ce promontoire a été le théâtre d’un banquet mémorable voici quelques années, avec coeur de filet de saumon, tournedos, petits pois carotte, pommes frites, et un assortiment de grands vins pas piqué des hannetons. Il y avait aussi des tentes et des claquements de dents (-25° et peut-être plus bas…)

De ce promontoire, monter directement à pied au sommet de la Roccia Nera, skis sur le dos. Une montée à peaux de phoque est tout à fait possible, mais probablement plus lente, et plus risquée (nombreuses conversions délicates). Redescendre (D- par bonnes conditions, D+ en cas de neige gelée) sur les traces de montée, et obliquer à l’est en direction du col du Schwarztor pour descendre le Schwärzegletscher.

La descente du Schwärzegletscher est une magnifique descente alpine, pas trop difficile quand les conditions sont bonnes et que de bonnes traces ont été faites par des guides expérimentés, mais qui peut devenir très complexe en cas de neige fraîche et de visibilité médiocre. Plusieurs itinéraires sont possibles, l’itinéraire par le centre du glacier demandant souvent la pose d’un rappel pour franchir un mur de glace. Généralement, l’itinéraire « simple » se trouve plutôt rive droite du glacier, mais il est impossible de conseiller un chemin simple dans ce dédale de séracs qui est différent chaque année.

Prendre pied sur le Gornergletscher, et descendre le faux-plat jusqu’à la langue terminale. Certaines années, le front du glacier est pratiquement infranchissable à skis, et il faut alors se demander s’il ne vaut pas mieux remonter (1 heure) vers la station intermédiaire du train du Gornergrat à Riffelsee (2815 m). Dans ce cas, on traversera le Gornergletscher en direction d’une falaise caractéristique, le Riffelhorn, au pied de laquelle part un chemin qui remonte à Riffelsee. Il vaut la peine de se renseigner sur l’état de la langue terminale avant d’entreprendre la course pour éviter d’avoir à perdre beaucoup de temps dans une désescalade glaciaire peu intéressante, voire de devoir remonter le faux-plat du Gornergletscher pour atteindre Riffelsee d’où le train du Gornergrat pourrait nous ramener à Zermett.

Publicités
Cet article, publié dans Alpinisme, Environment, Escalade, Hiking, Trekking, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s